Retrouvez ici tous les événements passés et à venir

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
9
11
12
13
14
16
17
18
19
20
21
23
25
26
27
28
29
30

 Bibliothèque de Bischoffsheim

Inscription gratuite

7, rue du Castel
67870 BISCHOFFSHEIM
Tél. : 03 88 50 75 02
bibliotheque@bischoffsheim.fr

Parking : 31, Rue Principale

 

Horaires d'ouverture

Lundi Fermé 16h-18h30
Mardi Fermé Fermé
Mercredi 10h-12h30 14h-18h30
Jeudi Fermé Fermé
Vendredi Fermé 16h-19h
Samedi 10h-12h30  Fermé

Site de la Mairie  

 Site de la BDBR Site de la BDBR

Voici les livres qui ont été évoqués le vendredi 10 septembre lors du rendez-vous coups de coeur.

Nous étions en petit comité, ce qui n'était pas désagréable, mais cela explique cette courte sélection qui n'en est pas moins intéressante !

Cliquez sur les images pour avoir le résumé de ces livres et connaitre leur disponibilité actuelle à la bibliothèque.

Cliquez ici pour voir le document pdf

Si ce livre pouvait me rapprocher de toi, Jean-Paul Dubois  

Résumé : "C'est à ce moment-là, je crois, que je décidai de partir pour un voyage dont j'ignorais la destination et la durée. J'étais désargenté, désenchanté. Mais je voulais me replonger dans le courant de la vie, me battre pour ou contre quelque chose, retrouver l'envie du bonheur et le goût de la peur, lutter contre la force des vents, éprouver la chaleur, le froid, casser des cailloux et, s'il le fallait, creuser les flancs de la terre." Paul Peremülter est écrivain. A la fin de son treizième livre, déçu par son travail et toute une vie d'homme assis, il entreprend un périple aux Etats-Unis puis au Québec. Mais ce voyage, qu'il voudrait simplement excentrique, va le conduire au plus profond de lui-même. C'est dans ce monde magique et étouffant qu'il découvrira ce qu'il n'aurait jamais dû savoir.

Avis : Le talent d’écriture et le style de Jean-Paul Dubois sont un plaisir à retrouver dans ce roman. Il joue avec l’ironie et la dérision. Un auteur à découvrir !

Les évasions particulières, Véronique Olmi   

Résumé : Elles sont trois sœurs, nées dans une famille catholique modeste à Aix-en-Provence. Sabine, l'aînée, rêve d'une vie d'artiste à Paris ; Hélène, la cadette, grandit entre son oncle et sa tante, des bourgeois de Neuilly-sur-Seine, et ses parents, des gens simples ; Mariette, la benjamine, apprend les secrets et les silences d'un monde éblouissant et cruel. En 1970, dans cette société française qui change, où les femmes s'émancipent tandis que les hommes perdent leurs repères, les trois sœurs vont, chacune à sa façon, trouver comment vivre une vie à soi, une vie forte, loin de la morale, de l'éducation ou de la religion de l'enfance. Cette saga familiale, qui nous entraîne de l'après Mai 68 à la grande nuit du 10 Mai 1981, est tout autant une déambulation tendre et tragique dans ce siècle que la chronique d'une époque où les consciences s'éveillent au bouleversement du monde et annoncent le chaos à venir.

 

Avis : Intéressant de se plonger dans les grands débats et changements des années 1970 ! Cette famille, comme d’autres, aura à faire face aux changements sociétaux. Un très bon roman.

 

Bretzel et Beurre salé, Margot et Jean Le Moal  

Résumé : Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d'ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités alsaciennes. La plupart des habitants l'accueillent à bras ouverts, ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d'un mauvais œil. Et ne tardent pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s'effondre, et Cathie est accusée de l'avoir empoisonné. Une tentative de faire plier bagages à l'étrangère ? Quoi qu'il en soit, Cathie n'est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l'arrêtera pour prouver l'innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable ! Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

Avis : Vous souhaitez vous détendre entre la Bretagne et l’Alsace ? Choisissez ce roman policier à la fois drôle, léger et intriguant.

 

Un fils à maman, Véronique Mougin  

Résumé : Quelle mouche a donc piqué Charly Picassiette ? A peine majeur, il veut quitter sa mère poule, leur ferme des collines, leur village. Paris l'attend, paraît-il, et puis la gloire : le garçon s'apprête à publier un " roman " très autobiographique où tous ses proches pourront se reconnaître. Mais Madame Picassiette et ses voisins ne l'entendent pas de cette oreille : pas question de laisser le mioche gâcher sa vie et raconter la leur. Au Chandoiseau (14 habitants, 3 chèvres), l'heure de la mobilisation générale a sonné...

 

Avis : Ce roman plein d’humour cocasse et remarquablement bien écrit qui va vous faire passer un agréable moment.

La tristesse des éléphants, Jodi Picoult  

Résumé : La mère de Jenna, Alice, a disparu lorsque celle-ci n'avait que trois ans. Aujourd'hui, elle en a treize et est bien décidée à retrouver sa trace. Elle n'a qu'une certitude : jamais sa mère ne l'aurait abandonnée. Jenna se met à relire le journal de bord d'Alice, une scientifique qui étudiait le deuil chez les éléphants. Pour progresser dans sa quête, elle s'adjoint les services de Serenity Jones, une voyante qui prétend être en lien avec l'au-delà, et de Virgil Stanhope, l'inspecteur qui avait suivi l'enquête à l'époque.

Émouvant et haletant, le dernier roman de Jodi Picoult nous fait croire à l'impossible.

 

Avis : Un roman tout d’abord passionnant et bien documenté sur la vie des éléphants, des pachydermes que l’on découvre au fil du récit et qui nous paraissent toujours plus sensibles. Et cette quête de Jenna pour retrouver sa mère disparue est passionnante ! Un roman émouvant qui s’est révélé un coup de cœur pour beaucoup.

 

Ecoute les oiseaux, Mazilu Léna  

Résumé : Ecoute les oiseaux est une expérience immersive dans le monde fascinant des oiseaux. Moitié-documentaire, moitié-jeu, ce livre conçu en leporello se lit des deux côtés : Le recto présente 20 portraits d'oiseaux vivant dans toute l'Europe. Lorsque l'on passe la tablette ou le téléphone devant les illustrations du livre, les oiseaux s'animent et chantent : l'application permet ainsi d'écouter chaque chant et de s'entraîner à le mémoriser, tandis que les textes donnent des précisions sur leurs particularités et les modes de vie des oiseaux, ainsi que du conseil pour les observer. Au verso, une frise à déployer met en scène ces 20 oiseaux. On joue alors avec le « Memory » de l'application : à partir du chant, il faut reconnaître, puis identifier l'oiseau à qui il appartient en le scannant. à partir de 4 ans accompagné / 6 ans en autonomie

 

Avis : Ce documentaire sur les oiseaux est parfait : il est ludique et éducatif à la fois, il intéresse tout autant les enfants que les adultes, il est beau, intelligent et bien pensé. L’application permet d’écouter le chant des oiseaux, un outil génial pour comparer avec ceux que l’on entend près de chez soi !

 

de l'équipe de la bibliothèque de Bischoffsheim - Août 2021

Cliquez sur les images pour avoir le résumé de ces livres et connaitre leur disponibilité actuelle à la bibliothèque.

Cliquez ici pour voir le document pdf contenant les 32 livres de la sélection.

Romans adulte

Une vie minuscule, Philippe Krhajac 

Résumé : Phérial a quatre ans et s'apprête à entrer dans un orphelinat pour enfants en régression. Loin de se douter que le chemin sera périlleux, il traverse sa réalité d'enfant abandonné en se jouant comme il peut du cortège des misères sans fin, des familles d'accueil, des éducations aux mille règles, mille abus, mille mensonges.

Ne perdant jamais de vue son désir profond : retrouver peut-être, un jour, sa maman, il avance sans relâche et au cours de ses péripéties rencontre trois femmes d'exception. Trois fées, n'est-ce pas d'excellent augure pour que l'enfant puisse devenir le fils du père, le fils de la mère puis l'homme qu'il doit être ?

Avis : Par les yeux de Phérial, on découvre le quotidien des enfants placés, les aléas du système. On le suit jusqu’à l’âge adulte, face aux incompréhensions et dans sa quête de découvrir qui est sa mère. Ce récit de vie, qui n’est pas larmoyant, permet de nous poser des questions sur les organismes et leur chaos.

 

Et toujours les forêts, Sandrine Colette 

Résumé : Corentin, personne n'en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s'en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu'au jour où sa mère l'abandonne à Augustine, l'une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l'aïeule, une vie recommence. A la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n'en finit pas d'assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. […]

 

Avis : Un roman difficile, sur la survie après un cataclysme ou tout est détruit. A lire quand on est de bonne humeur, car il peut être anxiogène ! Il fait réfléchir sur la dépendance des hommes à la technologie, sur les le danger que les hommes représentent entre eux.

 

Kérozène, Adeline Dieudonné 

Résumé : Une station-service le long de l'autoroute, une nuit d'été. Sous la lumière crue des néons, dans les odeurs d'essence et d'asphalte, quelques tables en plastique jaune délavé. 23h12. Ils sont quinze à se croiser, si on compte le cheval et le cadavre planqué à l'arrière d'un gros Hummer noir. Une minute encore, et tout bascule... Adeline Dieudonné se joue des codes avec une irrésistible audace. Kérosène est drôle comme une comédie, tendu comme un thriller, mordant comme le réel.

 

Avis : Un roman intrigant et déroutant qui joue sur plusieurs fronts, au point qu’il est inclassable. Parfois violent, mais aussi drôle si vous appréciez l’humour noir, très noir.

 

Aires, Marcus Malte 

Résumé :  Ils sont sur l'autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu'on se raconte — la vie d'aujourd'hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. Frédéric, lanceur d'alerte devenu conducteur de poids lourds, Catherine, qui voudrait gérer sa vie comme une multinationale du CAC 40, l'écrivain sans lecteurs en partance pour "Ailleurs", ou encore Sylvain, débiteur en route pour Disneyland avec son fils...

Leurs destins vont immanquablement finir par se croiser. Un roman caustique qui dénonce, dans un style percutant à l'humour ravageur, toutes les dérives de notre société, ses inepties, ses travers, ses banqueroutes. Et qui vise juste — une colère salutaire, comme un direct au cœur.

 

Avis :  Cette succession de faits divers qui ont lieu sur l’autoroute parlent de la vie. Tout se joue autour de cette aire d’autoroute, où les gens s’arrêtent et peuvent se rencontrer. Un roman déroutant aux multiples personnages, qui nous sort de notre zone de confort.

 

 

Dans la forêt, Jean Hegland 

Résumé : Rien n'est plus comme avant : le monde tel qu'on le connaît semble avoir vacillé. Des rumeurs courent : épidémies, crise énergétique, catastrophe nucléaire... Les gens se terrent et fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre.
Il leur reste, toujours bien vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l'inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d'inépuisables richesses. Considéré comme un véritable choc littéraire aux Etats-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.

 

Avis : Roman plutôt poétique, dans lequel on redécouvre que la nature n’est pas forcément hostile. Comment faire pour s’en sortir, parfois de manière solidaire, face à la civilisation qui s’effondre ? Existe aussi en adaptation BD.

 

Brèves de solitude, Sylvie Germain 

Résumé : Des passants se croisent dans un square, s'observent, se jaugent furtivement. Quelques jours plus tard, forcés à la réclusion, ils se trouvent confrontés à eux-mêmes, à leur vie intérieure et à la part d'inconnu, de vide ou de chaos qu'elle recèle.  Un soir de pleine lune qui transforme le ciel au-dessus de la ville confinée en un miroir étrange, l'ordinaire des êtres se renverse en extraordinaire et chacun sent sa vie vaciller. C'est en remarquable observatrice de ses contemporains que Sylvie Germain nous convie à cette valse mélancolique, éphémère constellation de vivants, où le tragique se mêle à la tendresse et à la dérision, le vertige de l'esseulement à la force de l'amitié.

 

Avis : Des tranches de vies pendant le premier confinement en 2020. Sylvie Germain décrit remarquablement bien la vie autour d’un quartier, sur les personnes qui se croisent sans se voir, sur les premières impressions (fausses parfois) que l’on se fait sur les autres. Une écriture sensible et poétique.

 

Les impatientes,  Djaïli Amadou Amal 

Résumé :  "Trois femmes, trois histoires, trois destins liés. Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l'époux de Safira, tandis que Hindou, sa soeur, est contrainte d'épouser son cousin. Patience ! C'est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu'il est impensable d'aller contre la volonté d'Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel. » Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles à se libérer ? Mariage forcé, viol conjugal, consensus et polygamie : ce roman de Djaili Amadou Amal brise les tabous en dénonçant la condition féminine au Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes."

 

Avis :  Quel roman puissant et important ! L’autrice, en s’inspirant de sa propre vie, donne des mots à toutes les femmes. Elle nous fait également nous interroger non seulement sur la condition des femmes au Sahel, mais dans le monde et aussi en France. Un roman à partager, qui alimentera de nombreuses discussions.

 

Le portefeuille rouge, Anne Delaflotte Mehdevi 

Résumé : Les doigts habiles de la relieuse du gué viennent de se poser sur un trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare découvert par une consœur à la personnalité ambiguë. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde. D'autant qu'un trésor peut en cacher un autre, si l'on prend la peine de déchiffrer les traits de plume à l'encre passée. Et si l'on tente de saisir au vol les personnes qui croisent notre chemin pour goûter leurs secrets - même les plus noirs - et parfois l'amour.

Un duel ardent et tragique entre deux femmes aux mains d'or découvrant une face cachée de la vie de Shakespeare.

 

Avis : Une lecture qui lie fluidité et suspense ! C’est doux, on saute de mystères en découvertes, on palpite. Un bon moment dans le monde de la restauration de livres anciens, à se laisser charmer par l’œuvre de Shakespeare.

 

Grand frère,  Mahir Guven 

Résumé :  Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa « carlingue », branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s'offre à lui de l'autre côté du pare-brise. Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle. Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ? Un soir, l'interphone sonne. Petit frère est de retour.

 

Avis :  Un récit bluffant qui vous happe et ne vous lâche pas. Des personnages magnifiques et humains. Un roman dans la langue des banlieues qui nous fait toucher du doigt la migration, la colère face à l’injustice, la fraternité… Tout est si réaliste !

 

Moi, Tituba sorcière , Maryse Condé 

Résumé : Fille de l'esclave violée par un marin anglais à bord d'un vaisseau négrier, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse de sorts. Son mariage avec John l'entraîne à Boston, puis au village de Salem à la fin du XVIIe siècle.

 

Avis : L’horreur de l’esclavage et de la vie, dans une langue poétique. Un livre audio passionnant à écouter, une lecture qui vous reste en mémoire.

 

Le magicien d’Auschwitz tome 1, J. R. Dos Santos 

Résumé :  Les Allemands envahissent la Tchécoslovaquie où se sont réfugiés Herbert Levin, sa femme et son fils pour fuir le régime nazi. Le magicien, qui se fait déjà appeler le "Grand Nivelli" est très vite remarqué par les dirigeants SS fascinés par le mysticisme et les sciences occultes.

Léningrad, 1943. Le jeune soldat Francisco Latino combat pour Hitler au sein de la Division bleue espagnole. Ce légionnaire réputé pour sa brutalité se fait remarquer durant le siège russe. Les SS décident de l'envoyer en Pologne où les enjeux sont devenus prioritaires. Ni Herbert Levin, ni Francisco Latino ne savent encore que leurs destins vont se croiser à Auschwitz. Un destin qui va dépasser leur propre histoire.

 

Avis : Un roman vrai, éclairé par des documents existants, qui permettent de vivre l’expérience des camps de l’intérieur. On attend avec impatience la sortie du tome 2 en novembre 2021 pour connaître la suite de cette histoire. 

 

Né d’aucune femme, Franck Bouysse 

Résumé :  "Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile.

- Et alors, qu'y a-t-il d'extraordinaire à cela ? demandai-je.

- Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés.

- De quoi parlez-vous ?

- Les cahiers... Ceux de Rose."

Ainsi sortent de l'ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

 

Avis :  Un roman poignant sur le destin malheureux d’une femme, maltraitée psychologiquement comme physiquement, arraché à son destin à cause de la pauvreté. Franck Bouysse met tout son art dans son écriture, qui suscite immanquablement l’émotion. Un roman noir, pour les amoureux des mots.

 

Trois, Valérie Perrin 

Résumé : « Je m'appelle Virginie. Aujourd'hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore. Nina me méprise. Quant à Etienne, c'est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l'enfance. Je ne me suis jamais attachée qu'à ces trois-là. » 1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer. 2017. Une voiture est découverte au fond d'un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l'événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d'enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d'amitié ?Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d'une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au cœur de l'adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

 

Avis : Le mystère qui plane sur ce livre le rend captivant ! Une histoire d’amitié formidable. A lire sans hésiter.

 

La chasse, Bernard Minier 

Résumé :  "Il y a des ténèbres qu'aucun soleil ne peut dissiper". Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt. L'animal a des yeux humains. Ce n'est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l'Ariège...

 

Avis : Un très bon thriller qui se lit d’une traite, très ancré dans l’ère du temps.

 

Ce que tu as fait de moi, Karine Giébel 

Résumé : Personne n'est assez fort pour la vivre. Personne n'est préparé à l'affronter, même si chacun la désire plus que tout. La passion, la vraie... Extrême. Sans limites. Sans règles. On se croit solide et fort, on se croit à l'abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n'y tombera. Pourtant, il suffit d'un seul faux pas. Et c'est l'interminable chute. Aujourd'hui encore, je suis incapable d'expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j'avais plongé seul... Cette nuit, c'est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d'interrogatoire. Que s'est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ? Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l'un après l'autre, sans aucune pitié. Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu'elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ? Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d'effroi et de solitude. Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin.

 

Avis : Une histoire dingue ! Un roman puissant et fascinant, révoltant même, mené sous la forme d’un interrogatoire.

 

Les enfants sont rois, Delphine de Vigan 

Résumé : "La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. "On dirait une enfant", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire".

A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

 

Avis : Un roman qui fait froid dans le dos tellement il est l’écho de la réalité. Cette lecture pousse à la réflexion sur les technologies, les habitudes des consommateurs et l’influence des réseaux sociaux et des médias.

BD adulte

 Solo T1 à 3, Oscar Martin 

Résumé : Ravagée par les armes nucléaires et chimiques, la Terre a muté et de nombreuses espèces animales ont développé une taille et une intelligence semblables à celle des humains. Pour faciliter la vie de sa famille, Solo, un jeune rat, décide de prendre la route. Dans ce monde hostile fait de prédateurs, de cannibales, de monstres ou de pirates, Solo va devoir devenir le meilleur guerrier pour survivre.

 

Avis : Une trilogie BD qui ne plaisante pas ! Plongez dans un monde dynamique, postapocalyptique et sanglant. Une bonne lecture !

 

Roman ado-adulte et roman jeune

Dry, Neal Shusterman 

Résumé : Avez-vous déjà eu vraiment soif ? La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches... Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus. A la croisée des sagas U4 et la 5e vague, un roman catastrophe aux accents prophétiques.

 

Avis : Un roman ado-adulte qui prend à bras le corps les questions de catastrophes naturelles. Comment faire lorsqu’on ne peut plus se laver, ni boire ? L’eau attire les convoitises, mais qu’en est-t-il de l’entraide ? Vous ne regarderez plus jamais un verre d’eau de la même manière après avoir lu Dry.

Les enfants des feuillantines, Célia Garino 

Résumé :  Bienvenue aux Feuillantines. Non, nous ne sommes pas dans le poème de Hugo. Nous sommes dans une maison normande, secouée par les vents et ballottée par les évènements de la vie tumultueuse de ses habitants : la famille Mortemer. L’aînée des Mortemer, c’est Désirée. Elle a vingt-quatre ans, et à sa charge ses six cousins et sa sœur.

Pourquoi ? Parce que sa mère et ses tantes sont trois folles exaltées qui ont abandonné la vie pendant que leur progéniture se débat dans cette maison […] Bref, aux Feuillantines il y a cette famille qui ne demande qu’à être aimée, et que toi, lecteur, lectrice, peut exaucer.

 

Avis : Rendez-vous avec une famille chaotique qui devient si attachante au fil de la lecture ! Un roman positif, aux personnages atypiques et caractériels. Il faut s’accrocher au début de la lecture, face ces rafales de problèmes, puis la tempête se calme.

 

L’incroyable voyage de Coyote Sunrise, Dan Gemeinhart 

Résumé : Coyote, douze ans, vit avec Rodeo, son père, dans un bus scolaire. Ensemble, ils sillonnent les Etats-Unis au gré de leurs envies, embarquant parfois quelques autostoppeurs à l'âme en peine. Quand Coyote apprend que le parc de son enfance va être détruit, elle décide de tenter l'impossible : traverser le pays en moins de quatre jours pour arriver avant les bulldozers. Un défi de taille, puisque Rodeo a juré de ne jamais retourner sur les lieux qui abritent leurs plus précieux souvenirs.

Mais le voyage est parfois plus important que la destination...

 

Avis : Un roman frais, positif, qui se lit bien. Des rencontres à double-sens, où chacun va apporter à l’autre. Une quête du passé pour Coyote, la fuite du sien pour son père. Un merveilleux voyage !

  

L’anguille, Valentine Goby 

Résumé : Camille est née sans bras. Avant son déménagement cela ne posait de problème à personne mais dans ce nouveau collège, le regard des autres ne la quitte plus. C’est vrai qu’elle est impressionnante avec sa bouche et ses pieds d’une rare dextérité. Quand ils la voient nager comme un poisson, ses camarades n’en croient pas leurs yeux. Enfin, acceptée, l’enthousiasme de Camille l’anguille va gagner Halis, cet élève que l’on chahute à cause de son poids.

 

Avis : Si bien écrit ! Comme dans Murène, Valentine Goby écrit à propos du handicap, elle nous donne à voir des personnes entières, avec leurs peurs et leurs défauts, que la différence peut rapprocher et qu’il suffit parfois de dépasser sa peur de l’autre. Un roman intelligent et réaliste, à lire sans hésiter !

 

Un garçon c’est presque rien, Lisa Balavoine 

Résumé : Une chambre d'hôpital. Blanche, murs, sol et plafond. Une vitre laisse entrevoir un parking clairsemé. Service de traumatologie. Un corps dans le lit. Aucun mouvement à signaler. Une fille est assise dans une chaise métallique. Elle est jolie, mais quelque chose dans son regard Inquiète. Une fille est assise et elle attend. Elle attend depuis longtemps. Le réveil du garçon. Qui est Roméo, ce garçon dans le coma ? Quels sont ses rêves, ses peurs, ses désirs, ses révoltes ? Et comment est-il arrivé là ? Le portrait touchant d'un garçon d'aujourd'hui.

 

Avis : Un roman qui nous captive par son intrigue dans l’ère du temps. Il ne laisse pas indifférent ! D’autant que les sujets abordés sont sensibles. Une écriture poétique, qui sied si bien au personnage de Roméo. J’invite à lire certains passage à voix haute pour en apprécier la sonorité.

 

Les ombres que nous sommes,  Sandrine Caillis 

Résumé : Camille navigue en apnée dans les grandes profondeurs de l'adolescence. Camouflage vestimentaire et respiration mesurée, il vise la transparence. Ces techniques de survie, il les peaufine depuis son entrée ratée dans le monde merveilleux de l'école, qui n'a jamais voulu de lui. ça avait commencé avec son prénom, qui rime avec fille. Et puis parce qu'il préférait s'inventer des aventures plutôt que de jouer au foot.

Mais cette année, en plein atelier théâtre, le mur qu'il a patiemment dressé entre lui et les autres vole en éclats. Un séisme d'une magnitude inédite, un tsunami qui emporte tout sur son passage. L'occasion d'explorer sa féminité, sa masculinité, ses désirs, comme jamais.

 

Avis : Coup de cœur pour cette quête de soi, si juste, si belle ! Où le chemin a plus d’importance que le but à atteindre. Grandir, se construire, expérimenter,… Aidé par le théâtre Camille va se révéler, lui dont le cœur balance entre deux amours.

 

Témoignages, autobiographies, biographies

La Familia Grande, Camille Kouchner 

Résumé : "Souviens-toi, maman : nous étions tes enfants." C. K. C'est l'histoire d'une grande famille qui aime débattre, rire et danser, qui aime le soleil et l'été. C'est le récit incandescent d'une femme qui ose enfin raconter ce qui a longtemps fait taire la familia grande.

 

Avis :  Quelle famille déséquilibrée ! On s’interroge sur l’avenir des enfants issus d’une telle famille. L’écriture de Camille Kouchner est hachée, elle nous partage des secrets trop longtemps gardés. Ce livre est un saccage, qui offre aux yeux de tous l’intimité d’une histoire familiale.

Le lambeau, Philippe Lançon 

Résumé : Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55) 3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).

 

Avis : Philippe Lançon, rescapé des attentats de Charlie Hebdo, se raconte dans une autobiographie dense et détaillée. Il fait des ponts constants, entre l’attentat, sa convalescente et sa vie d’avant, ses expériences, ses rencontres. Ce va-et-vient entre présent et passé donne une grande force à ce récit.

 

Soixante jours,  Sarah Marty 

Résumé : «C'est l'histoire vraie d'un homme qui a marché des nuits et des jours, sans relâche. L'histoire d'un homme venu un jour reconstruire le mur d'enceinte de ma maison soufflé par la tempête. Quelque chose de solide émanait de lui, une force implacable. Pourtant, face à ce mur écroulé qui offrait comme horizon le jardin aux arbres séculaires des voisins, l'homme s'est mis à trembler. Après un long silence, il m'a avoué avoir peur des forêts. Cette confidence m'a étonnée, le contraste entre cet homme costaud et cette peur enfantine était saisissant. Qui était-il vraiment? Peu à peu, l'homme s'est confié, et une fois sa vie exhumée je lui ai fait une promesse, écrire son histoire. Celle de ces Kurdes qui, un matin de novembre, ont fui ensemble la Turquie. Ce livre est double, il raconte l'histoire de ce groupe de personnes qui m'a tant bouleversée mais il nous raconte aussi. En chacune de ces personnes se cache une part de nous-mêmes. Chacun porte en soi le ciel et l'enfer...»

 

Avis : Un témoignage saisissant, emprunt d’humanité. Cette lecture permet d’effleurer les raisons qui poussent un homme à quitter son pays, à migrer. Fuir. Surmonter des épreuves inhumaines, vivre dans la peur constante. On porte ensuite un autre regard sur le monde.

 

Une farouche liberté, Annick Cojean 

Résumé : Gisèle Halimi : Soixante-dix ans de combats, d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes. Et la volonté, aujourd’hui, de transmettre ce qui a construit cet activisme indéfectible, afin de dire aux nouvelles générations que l’injustice demeure, qu’elle est plus que jamais intolérable.

 

Avis : Une biographie très intéressante à propos de Gisèle Halami, de son enfance en Tunisie, la seule fille d’une fratrie, de sa révolte contre la condition féminine mise à mal, de ses combats en tant qu’avocate. Une biographie qui est le reflet d’une époque.

 

Femmes puissantes, Léa Salamé 

Résumé : "On dit des femmes qu'elles sont belles, charmantes, piquantes, délicieuses, intelligentes, vives, parfois dures, manipulatrices ou méchantes. "Hystériques" lorsqu'elles sont en colère. "Arrivistes" lorsqu'elles réussissent. Mais on dit rarement d'elles qu'elles sont puissantes. Chez un homme, la puissance est légitime. Chez une femme, elle parait suspecte, contre-nature. J'ai voulu savoir pourquoi, et j'ai entamé un voyage dans les mystères du pouvoir au féminin.

 

Avis : Un livre qui permet d’en apprendre plus sur des femmes qui marquent notre temps. Des femmes de tous horizons, métiers, classes sociales… Des femmes puissantes. La lecture est fluide, les rencontres passionnantes. Ce livre aux multiples interlocutrices nous permet de nous interroger sur notre époque, sur le féminisme, sur la place des femmes et des hommes,… Une lecture marquante !

  

Judas, Astrid Holleeder

Résumé : Dans la famille Holleeder, il y a d'abord le père : alcoolique et violent, il détruit tout sur son passage, rabaisse femme et enfants et fait régner un climat de terreur dans son foyer ; ouvrier chez Heineken, il se soûle en rentrant de l'usine, distribue raclées et insultes sous l'effet de l'alcool et de la frustration. Il y a la mère, être fragile et docile qui tente tant bien que mal de protéger ses enfants.

Il y a Willem, le fils aîné, seul à tenir tête à son père et qui finit par le dépasser en devenant l'un des plus grands criminels des Pays-Bas, le célèbre Neus (le Nez). […] De prison en prison, la petite frappe se mue en meurtrier assoiffé de sang et de pouvoir, Scarface hollandais, sans scrupule, capable de commanditer le meurtre de son meilleur ami et beau-frère. Et puis il y a Sonja et Astrid, les deux sœurs, deux femmes qui un jour vont trouver le courage de dénoncer ce frète qu'elles ne reconnaissent plus, monstre de cruauté. Témoignages, enregistrements clandestins : les sœurs se font Judas et envoient leur cher frère en prison.

 

Avis : Une histoire vraie qui a de quoi glacer le sang. Le courage qu’il a fallu à ces sœurs pour parler ! Encore obligées aujourd’hui à changer de vie tous les 6 mois par sécurité, car même de prison, leur frère reste dangereux. Impressionnant !

 

Fille de révolutionnaires,  Laurence Debray 

Résumé : "Pourquoi m'avoir exclue de leur histoire ? Voulaient-ils m'épargner le rôle asservissant de gardienne du temple ? Ou était-ce parce que je ne me montrais pas à la hauteur de la légende ? La culpabilité du rescapé les empêchait-elle de se confier ? D'un commun accord, ils ne tenaient pas à me relier à leur passé. J'aime à croire qu'ils voulaient m'en protéger". Fille de Régis Debray et d'Elizabeth Burgos, dont l'aventure commune a toujours gardé sa part de mystère, l'auteur les raconte, comme les héros d'un film d'aventure au scénario romantique, parfois dramatique.

De Saint-Germain-des-Prés à Fidel Castro, le Che, les geôles boliviennes, la France de Mitterrand, la grande histoire est intimement mêlée à la leur, celle d'un couple, et d'une enfant, ensuite. Comment se construire entre ces monstres sacrés dont le combat politique et intellectuel fut l'unique obsession ? Avec la distance d'une historienne et la curiosité d'une fille, le regard d'une génération sur la précédente.

 

Avis : Une autobiographie intéressante qui donne une autre vision de la famille Debray.

Lin Zhao, combattante de la liberté, Anne Kerlan 

Résumé : La courte vie de Lin Zhao (1931 ou 1932-1968) pourrait s'écrire en lettres rouges  : rouge pour cette Chine maoïste dont elle accompagna la naissance ; rouge du communisme qu'elle rejoignit alors et dont elle rêva qu'il transforme son pays ; rouge, enfin, comme ce sang, le sien, avec lequel elle dut parfois écrire textes et poèmes du fond de la prison de Shanghai où elle fut détenue de 1960 à sa mort, en 1968. Son histoire s'inscrit dans celle de cette génération d'intellectuels qui crurent qu'une place leur serait faite dans la société nouvelle, convaincus qu'ils pourraient continuer à occuper leur fonction de conseiller ou critique du gouvernant. Il n'en fut rien. Et si la vie de Lin Zhao nous frappe par sa force tragique et d'exemplarité combien de Chinois ont disparu depuis l'avènement de la Chine communiste ?

 

Avis : L’histoire d’une femme parmi d’autres au cœur du régime communiste chinois et de la répression. On suit son parcours, sa vie en prison. Une lecture qui offre un regard sur l’ailleurs et les conditions de vies dans d’autres pays.

  

Vivre avec nos morts, Delphine Horwiller 

Résumé : « Tant de fois je me suis tenue avec des mourants et avec leurs familles. Tant de fois j'ai pris la parole à des enterrements, puis entendu les hommages de fils et de filles endeuillés, de parents dévastés, de conjoints détruits, d'amis anéantis... » Etre rabbin, c'est vivre avec la mort : celle des autres, celle des vôtres. Mais c'est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l'histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d'hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. »A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés : le récit, la réflexion et la confession.

 

Avis : Delphine Horwiller trouve le ton juste pour raconter la vie et la mort à ceux qui restent. Elle a les mots pour raconter, accompagner, apaiser, rendre hommage, parfois avec humour. Une approche instructive de la culture juive et une rencontre avec une femme d’exception.

 

Apéro littéraire

Dans la fraicheur de l’automne, des coups de cœur de lecture se sont échangés dans l’enceinte de la bibliothèque de Bischoffsheim. Confortablement installés, avec une boisson chaude, des lecteurs ont partagé leur gout pour la lecture et le titres qui leur ont plu.

 

Voici ci-dessous les livres dont il a été question. Cliquez sur les images pour avoir le résumé de ces livres et connaitre leur disponibilité actuelle à la bibliothèque.

 

Coups de cœur des participants :

Dix  

Des candidats d’une école de Paris sont sélectionnés pour participer à un jeu télévisé littéraire d’un nouveau genre. Leur destination est un secret bien gardé, d’ailleurs les adultes qui les accompagnent ignorent bien plus de choses qu’ils ne l’avouent.

Dix est un roman noir à l’intrigue rondement menée et dont l’histoire est Terrible !

L’âme de chacun semble cacher de bien noirs travers, même au plus jeune âge.

Marine Carteron, après la trilogie des Autodafeurs, signe là encore un roman qui tiendra en haleine les adolescents comme les adultes. A ne surtout pas manquer !

Cécile

 

Bakhita 

La vie d’une enfant esclave. Un roman dur, où le personnage principal voit que le mal est partout et pourtant, Bakhita fera de son existence une vie d’amour et de dons.

Un roman vrai, qui est prenant et révolte : comment les hommes peuvent-ils être capable de ça ?

Michèle

 

Agis comme si j’étais toujours à tes cotés (bientôt disponible)

Témoignage d’une rescapée des camps, sous forme d’un recueil d’entretiens.

Simone Polak est une juive Alsacienne de Saverne. Elle nous live ici un témoignage pudique, dont les non-dits sont tout aussi important que ce qui nous est révélé.

Geneviève

 

Kinderzimmer  

Dans la même veine, voici un roman qui relate ce que deviennent les enfants nés dans les camps de concentration.

 

La plus précieuse des marchandises (livraison prochaine par la BDBR)

Un conte, puisque tout ce qui y est décrit ne pourrait être vrai, n’est-ce pas ?

Un couple de deux bucherons, très pauvres, vivent dans une forêt, traversée par une voie ferrée, où chaque jour un train passe avec de nombreuses marchandises. Chaque jour, la femme du bucheron regarde ce train passer. A son grand regret elle n’a pas d’enfants. Et chaque jour elle en voit passer dans ce train,…

Jean-Claude Grumberg nous conte ici, avec poésie, l’horreur de notre Histoire commune.

 

Devenir 

Autobiographie de Michelle Obama, son enfance, son parcours scolaire, sa vie d’adulte, à toujours combattre sa condition de femme, de femme noire. Sans cesse taraudée par cette question « est-ce que je suis à la hauteur ? ».

Le récit de sa vie, sa rencontre avec Barack, les élections et la vie de première Dame.

Un témoignage à la traduction de qualité, la découverte d’une femme d’exception !

 

La série : La Passe-Miroir 

Tome 1 Les fiancés de l'hiver 

Dans cet univers, le monde est éclaté en de nombreuses arches, régies par des esprits de famille. Sur chaque arche, les habitants possèdent des pouvoirs bien particuliers, comme celui de manipuler l’esprits, d’avoir des sens surdéveloppés,… Et sur Anima, d’animer les objets qui nous entourent.

Ophélie est une jeune femme, discrète, indépendante, qui a refusé par deux fois de se marier. Elle est mise au pied du mur : les Doyennes ont décidé de la marier à un habitant d’une autre arche. Elle devra quitter Anima pour le Pôle, un lieu où pour survivre, il faut intriguer mieux que les autres. Et manque de chance, Thorn, son futur mari est un rustre qui semble porter bien peu d’intérêt à Ophélie.

Alors pourquoi ce mariage ? Dans quelle soupière Ophélie s’est-elle encore fourrée ?

La quadrilogie de La Passe Miroir est une merveille à découvrir ! L’autrice belge, Christelle Dabos, a créé un phénomène avec cette nouvelle série. La psychologie des personnages est fouillée, l’intrigue est minutieuse, l’univers est tellement bien pensé…

Sylvie, Mireille et Cécile

 

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle

Une enquête hors normes, où le héro de l’histoire doit découvrir qui est l’auteur d’un meurtre, alors que son esprit passe de corps en corps et doit composer avec ces différentes personnalités.

Un roman déroutant, intriguant à l’extrême !

Delphine

 

De pierre et d’os 

Un roman qui nous raconte l’histoire d’une jeune femme eskimo, séparée des siens par la banquise fracturée. On y découvre un peuple de chasseurs, que les chants accompagnent tout au long du jour, des rites, une vie extrême.

 

La femme qui ne vieillissait pas 

Dans un monde actuel, où chacun aspirerait plutôt à rajeunir, nous découvrons dans ce roman une femme qui ne vieillit pas. Un destin qui n’est pas si merveilleux : l’écart d’âge se creuse avec son mari, son fils n’a plus l’âge de l’être, même effectuer le renouvellement de ses papiers d’identité devient le parcours du combattant. En effet, qui pourrait croire qu’elle est née dans les années cinquante ?

Une lecture fluide, pleine d’humour et d’ironie. Un bon rafraichissement !

Mireille

 

Murène 

François est un jeune homme, plein de vie, actif, amoureux, qui va subir un accident de la vie : il va être foudroyé sous un caténaire et être gravement brûlé. S’en suit alors une longue période d’hospitalisation, d’où il ressortira sans ses deux bras, amputés aux épaules.

C’est un roman sur la convalescence, l’abandon, la colère et l’impuissance, mais c’est aussi un récit d’espoir, de reconstruction, d’un combat pour bâtir une nouvelle vie. Un récit poignant, une leçon de vie !

Cécile et Michèle

 

Point Cardinal 

Laurent est un homme marié, avec deux enfants, un emploi,… Une vie commune. L’histoire débute dans une voiture sur un parking, où Laurent quitte sa véritable apparence : celle de la femme qu’il est au-dedans. Il a caché cette vérité aux yeux de tous. Sa femme l’ignore elle aussi, jusqu’au moment où il pose son regard sur le rétroviseur intérieur et croise le regard de Solange, qui s’était cachée à l’arrière.

Point Cardinal raconte le parcours d’une combattante transgenre pour se faire accepter par ceux qu’elle aime. Va-t-elle continuer sa transition ?

Un roman sensible, pertinent sur le courage d’être soi !

Cécile

 

Le Manoir, tome 1 

Liam est gravement malade. Il est envoyé en convalescence dans un manoir isolé. Il y rencontre des patients atypiques, dont un homme qui se prend pour Léonidas, roi de Sparte. Il apprend que des patients dangereux sont aussi enfermés au Manoir. Il décide de s’échapper, sans succès ! Puis il découvre la vérité…

Le premier tome d’une série qui se croque à pleines dents et se lit comme une enquête. Le tout avec humour.

Mireille

 

Bonne lecture à tous !

Le samedi 29 juin 2019 a eu lieu une animation "Petit déjeuner littéraire" où lecteurs, bénévoles, comme invités, ont pu parler librement de leurs coups de coeur. Un rendez-vous convivial qui aura lieu à nouveau, nous vous communiqueront la date !

Voici ci-dessous les livres dont il a été question. Cliquez sur les images pour avoir le résumé de ces livres et connaitre leur disponibilité actuelle à la bibliothèque.

 

Coups de coeur de Carobookine et des participants :

Ma chérie 

Une femme "potiche", entretenue par un homme pendant une décennie, qui perd soudain son statu de maîtresse et se retrouve démunie. Un chemin initiatique, une rencontre qui bouleverse sa vie, une amitié qui l'ouvre sur le monde. Un récit immersif à lire absolument !

 

L'aile des vierges 

C'est l'histoire d'une jeune femme, veuve de guerre, féministe, qui se voit obligée de devenir femme de chambre afin de subsister. Elle n'a pas l'intention de conserver ce statu indéfiniment, mais en attendant elle va bouleverser le quotidien des domestiques de la Maison et tenter de faire bouger les choses !

Si vous avez aimé la série Downtown Abbey, ce roman est fait pour vous ! Sinon, c'est une bonne occasion de découvrir un roman et une série qui marquent les esprits.

 

Où passe l'aiguille 

Un roman tiré d'une histoire vraie. Le récit d'un adolescent passé par les camps de concentration, son instinct de survie. Des points de vue différents. Un style d'écriture qui vous transporte. Malgré une thématique dure, c'est un roman d'espoir.

 

Valentine ou a belle saison 

En 2017, sur arrière-plan d'élections politiques, l'histoire d'une femme divorcée, forcée de quitter son appartement et de retourner vivre dans la maison familiale. Le récit d'une "re-rencontre" avec sa propre famille. Anne-laure Bondoux nous touche avec humour. 

 

La Tribu de Vasco (trilogie) 

Un jeune rat perd sa tribu et prend en charge 3 ratons qui ont échappé au drame. Un récit d'aventure, une initiation et une enquête ! Cette trilogie ravira les enfants dès 9 ans.

 

Un bonheur sans pitié        

Thriller psychologique, qui se lit d'une traite. Ce roman à deux voix donne la parole à un couple en crise, l'un des protagonistes étant un pervers narcissique. Du même auteur, vous pouvez aussi lire "Tomber".

 

Et le mal viendra 

Roman écrit à quatre main. Se déroule entre 2016 et 2028, suite à l'attentat du Bataclan, le protagoniste perd sa femme et décide de changer sa vie ainsi que celle de ses enfants. Il s'engage et lutte pour la planète, suite à un constant alarmant : 6000 enfants meurent chaque jour car il n'ont pas accès à de l'eau. Mais en 2028, ce même personnage est recherché pour terrorisme. Que s'est-il donc passé ?

Un récit génial, une construction de l'intrigue bien ficelée et un roman qui fait écho à l'actualité. 

 

 

La chambre des merveilles 

Un roman lumineux, malgré la tragédie. Une véritable pépite, des émotions en tous sens !

L'héroïne est une mère de famille célibataire et femme d'affaires. Sa vie s'écroule lorsque son fils est victime d'un accident de la route et qu'il tombe dans le coma. Au fond du gouffre, elle trouve la force de se battre pour son fils lorsqu'elle trouve un carnet lui appartenant. Dans celui-ci, Louis a inscrit les merveilles qu'il souhaite un jour accomplir avant de mourir. Cette mère va tout entreprendre pour le faire sortir du coma en réalisant ses rêves et partager ces instants en se filmant.

 

La vie qui m'attendait 

Un feel good book aux nombreux rebondissements ! Par l'auteur de la Chambre des merveilles.

 


 

Voici les coups de coeur de ce début d'année, choisis par les bénévoles de la bibliothèque !

Cliquez sur les images pour avoir le résumé de ces livres et connaitre leur disponibilité.

 

Coups de coeur sur la sélection Complètement Livres ! 2018 :

Denali  La Voix des vagues  

La Mélodie familière de la boutique Sung  L'Expédition 

Pas trop saignant  Onze ans 

 

Coup de coeur livres adultes :

Sous les étoiles silencieuses  L'archipel d'une autre vie 

Reviens  Changer l'eau des fleurs 

Grand frère 

 

Coups de coeur de DVD :

La chasse  The Grand Budapest Hotel 

 

Identifiant = n° de carte

Mot de passe = votre jour et mois de naissance jjmm

Détails ici

Le pass sanitaire est nécessaire pour entrer à la bibliothèque.

Pas de pass ? Vous pouvez bénéficier du service de Biblio'réservation, plus d'informations ici.